Les Carnets de Magellan

Le Népal

Enclavé entre la Chine et l’Inde, le petit Etat himalayen recèle des trésors culturels et des paysages époustouflants. Ancienne capitale des Gurkhas et point de ralliement des hippies dans les années 1960, la vallée de Kathmandou est le centre politique et religieux du Népal.

Plusieurs cités méritent le détour ; on ne se lasse jamais d’arpenter les vieilles rues de Patan ou de Bhaktapur. Cours et pagodes se succèdent, avec pour toile de fond le majestueux Everest.

En quittant les principaux centres urbains, on part à la rencontre de villageois chaleureux, aux habitations traditionnelles en brique ou en bois. Le charme des campagnes se découvre en empruntant les innombrables sentiers du Népal.

Nous contacter

Les destinations

Kathmandou

Au cœur de la vallée de Kathmandou, la capitale du Népal est un centre culturel majeur. Durbar Square et le stupa de Bodnath sont les sites les plus remarquables.

Nous contacter

Bhaktapur

Bhaktapur est la cité la mieux préservée du Népal, constituée d’une multitude de places, pagodes et maisons anciennes. Le temps semble s’y être arrêté.

Nous contacter

Parc National de Chitwan

Dans la région tropicale du Teraï, le parc national de Chitwan est l’un des derniers sanctuaires du rhinocéros unicorne.

Nous contacter

Pokhara

Situé au bord du lac Phewa, Pokhara est une base de départ idéale pour des randonnées, ou pour escaler le massif de l’Annapurna.

Nous contacter

Nagarkot

Sur les contreforts de l’Himalaya, la station d’altitude de Nagarkot bénéficie de vues imprenables sur le mythique Everest.

Nous contacter

Patan

L’ancienne cité royale de Lalitpur est magnifiquement préservée, à l’image de son palais et des bâtiments entourant Durbar Square.

Nous contacter

Les thématiques

L’Himalaya

L’Himalaya abrite les plus hauts sommets du monde. Source de grands fleuves asiatiques – l’Indus, le Gange, ou le Brahmapoutre – il est sacré pour les bouddhistes et les hindous. Certaines montagnes servent de demeure à des divinités : le mont Kailash abrite ainsi Shiva.

Paradis des alpinistes les plus chevronnés, l’Himalaya est aussi praticable pour les amateurs, à condition de rester sur les pistes accessibles à tous. Il est assez facile de randonner dans de charmantes vallées, traverser de pittoresques villages, avec pour cadre l’imposante chaîne de l’Himalaya.

La commaunauté tibétaine

Après l’invasion du Tibet par les troupes chinoises, la politique de répression menée par Pékin entraîne l’exil de milliers de Tibétains.

Pour des raisons géographiques évidentes, tout autant que du fait des affinités culturelles, les réfugiés s’installent massivement en Inde et au Népal. La communauté tibétaine se renforcera par des vagues successives. Elle excelle dans l’artisanat, produisant tapis, bijoux…

Estimés à 20 000 personnes, on retrouve de nombreux Tibétains à Bodnath – le plus grand stupa d’Asie – et à Lumbini, lieu de naissance de Siddharta Gautama, le futur Bouddha.