Les Carnets de Magellan

La Carélie

Nichée entre la Mer Blanche et la Mer Baltique au nord ouest de la Russie, la Carélie est une région où forêts et lacs s’étendent à perte de vue. C’est ici que l’on peut admirer les merveilles architecturales de l’île de Kiji, fièrement plantée sur le lac Onéga, l’un des plus grands du monde. La ville de Petrozavodsk est le point de départ de nombreuses excursions pour admirer les richesses de cette région aux multiples ressources naturelles. Une escale sur l’île de Valaam est l’occasion de découvrir le beau monastère qui s’y trouve, au milieu d’un archipel de près de 50 îlots. Sur le chemin du retour vers St Petersbourg, une promenade dans la réserve de Kivatch, avec ses forêts denses et ses cascades, comblera les amoureux de randonnée.

Nous contacter

Les destinations

Kiji

Située sur le lac Ladoga, au large de Petrozavodsk, l’île de Kiji abrite un musée à ciel ouvert, qui rassemble plusieurs exemples d’architecture de la région. On trouve au sud de l’île un enclos paroissial, des isbas traditionnelles, un moulin et d’autres bâtiments, tous en bois. Le nord de l’île est occupé par un petit village où vivent à l’année quelques personnes, qui offrent des chambres d’hôtes pour ceux qui souhaitent profiter de ces paysages naturels sauvages jusqu’au coucher du soleil.

Nous contacter

Solovki

Au large d’Arkhangelsk, en mer Blanche, se trouve un archipel connu sous le nom de Solovetski. L’endroit est célèbre pour son magnifique monastère du 15e siècle, où l’on peut séjourner été comme hiver. Pendant la période soviétique, les religieux ont été chassés pour installer ici le premier camps de travail forcé, dont il reste quelques traces encore aujourd’hui, bien que le bâtiment ait été rendu au culte.

Nous contacter

Valaam

Prisonnier des glaces 9 mois par an, l’archipel de Valaam se réveille quand vient le printemps, avec l’arrivée des bateaux de croisière qui font escale ici sur la route de St Pétersbourg. Les églises disposées pèle mêle dans une végétation luxuriante offrent un cadre champêtre propice à la sérénité.

Nous contacter

Les thématiques

L’architecture en bois

Chaque région de Russie possède son propre style architectural. Le territoire de Carélie étant recouvert en majorité de forêts et de lacs, il est naturel que l’on trouve ici beaucoup de bâtiments fabriqués en bois. Le musée à ciel ouvert sur l’île de Kiji en compte plusieurs exemples. Son ensemble architectural compte notamment deux églises un peu particulières : elles ont été assemblées sans clou ni vis, une véritable prouesse pour l’artisan qui, selon la légende, aurait jeté dans le lac Onéga sa hache après avoir terminé. C’est en bois que l’on construisait également les Izbas, habitat traditionnel paysan jusqu’au 20e siècle. Souvent faite de rondins, l’Izba était souvent décorée à l’extérieur par des ornements autour des fenêtres. L’aménagement intérieur, quant à lui, obéissait à des règles précises. C’est ainsi que dans chaque Izba on retrouve un poêle dans un coin de la pièce principale. Dans le coin opposé se trouvait le coin rouge. C’est là que l’on mettait l’icône qui protégeait la maison et ses habitants. C’était également la place du chef de famille.

Un week-end à la Datcha

En Russie, la datcha, comprenez "maison de campagne", est bien plus qu’un lieu, c’est un mode de vie. Construite de bric et de broc, elle est traditionnellement équipée sans eau ni électricité. On s’y rend le week-end pour s’occuper du potager et profiter de la campagne et des barbecues entre amis. Beaucoup de russes cultivent eux-mêmes leurs légumes, dont ils font des conserves pour l’hiver. Ne soyez donc pas étonnés de voir les grandes villes se vider le vendredi soir quand viennent les beaux jours, ce sont tout simplement les citadins qui vont passer le week-end au vert !

L’orthodoxie

Même dans les moments les plus sombres de leur Histoire, les russes ont toujours gardé un attachement profond à la religion. Après des décennies d’interdiction formelle, le rite religieux connaît aujourd’hui une ferveur sans précédent. L’actuel Patriarche de toutes les Russies, Kirill, encourage ce retour sur la scène publique, soutenu par le Kremlin. Que ce soit lors des fêtes de Noël ou bien celles de Pâques, les russes pratiquent avec assiduité et sans retenue leurs rituels, après avoir été trop longtemps contraints à la clandestinité. De la minuscule église au monastère imposant, en pierre ou en bois, coupoles dorées ou colorées, les monuments religieux sont aujourd’hui nombreux et propres à chaque région.